l’UFIMH est l’institution représentative de l’ensemble du secteur Mode et Habillement
Slide 1
Slide 1
Slide 1
next arrownext arrow
next arrownext arrow
previous arrowprevious arrow
previous arrowprevious arrow

/ missions & engagements /

l’UFIMH est l’institution représentative de l’ensemble du secteur Mode et Habillement : marques, façonniers, fabricants de vêtement professionnel et image, créateurs de mode et d’accessoires.

Expert au service de ses adhérents, l’UFIMH est au cœur d’un réseau présent sur tout le territoire national.

L’UFIMH agit comme force de proposition auprès :
– des instances gouvernementales, assemblées parlementaires, administrations, MEDEF …
– des partenaires sociaux pour mener les négociations nécessaires à l’évolution de la convention collective dans le but d’améliorer sans cesse la compétitivité et les performances des entreprises.

/ à la une /

Un 7e atelier de confection en France pour Marck & Balsan

Le 10 mai 2022, le tribunal de commerce de Paris a validé la reprise de l’entreprise France Manufacture, basée à Limoges (87), par Marck & Balsan.   Placée en liquidation judiciaire en février 2022, France Manufacture cherchait un repreneur. Marck & Balsan a candidaté et a été retenue par le tribunal de commerce de Paris. France Manufacture devient un établissement secondaire de Marck & Balsan, à compter du 11 mai 2022. Cet atelier, qui compte 13 salariés, exerce une activité de confection de costumes pour homme, sur-mesure et en série ; et de tailleurs pour femme (confection artisanale haut de gamme et de luxe). Avec cette acquisition, Marck & Balsan a plusieurs objectifs :
  • augmenter sa capacité de production face à la croissance de ses marchés,
  • diversifier son offre et atteindre de nouveaux marchés dans l’industrie du luxe,
  • compléter ses savoir-faire et les faire perdurer grâce aux 13 salariés actuels qui conserveront leurs postes,
  • continuer de développer sa production en France avec ce 7e atelier sur le territoire.
Cette acquisition répond parfaitement à la stratégie de Marck & Balsan qui vise à augmenter sa capacité à répondre aux demandes de ses clients, à saisir les opportunités de développement et à pérenniser son engagement pour le maintien des emplois et des savoir-faire dans l’hexagone.

Obligation d’information des consommateurs sur les caractéristiques environnementales des produits

Le décret relatif à la réduction, réutilisation et le recyclage des emballages en plastique est enfin paru le 29 avril dernier. Il fixe les modalités pratiques de la mise en œuvre de l’article 13 de la Loi AGEC (Anti -gaspillage, économie circulaire) relative à l’information des consommateurs sur les caractéristiques environnementales des produits et entraîne de nombreuses incidences sur le secteur de l’habillement.   De nombreuses questions d’application doivent faire l’objet d’une FAQ (Foire aux questions) qui sera publiée d’ici fin mai/début juin par le Ministère de la Transition écologique en ligne. L’UFIMH travaille avec d’autres fédérations sur les questions et réponses à faire figurer dans ce document. Nous vous tiendrons informés de la publication de ce document.   Cette obligation concerne tous les producteurs, importateurs et tout autre metteur sur le marché qui doivent informer le consommateur de manière dématérialisée sur la proportion de matériaux recyclés dans les produits, présence de substance dangereuse, possible relargage de microfibres plastiques au lavage, traçabilité des produits.   L’application du décret est prévue dès le 1er janvier 2023 pour les entreprises dont le CA est supérieur à 50 millions d’euros et ayant mis sur le marché au moins 25 000 unités, dès le 1er janvier 2024 pour celles dont le CA est supérieur à 20 millions d’euros et ayant mis sur le marché au moins 10 000 unités, et enfin dès le 1er janvier 2025 pour celles dont le CA est supérieur à 10 millions d’euros et au moins 10 000 unités mis sur le marché.   Lien vers le décret : Décret n° 2022-549 du 14 avril 2022 relatif à la stratégie nationale pour la réduction, la réutilisation, le réemploi et le recyclage des emballages en plastique à usage unique - Légifrance (legifrance.gouv.fr)

Le digital pour faire face aux nouveaux enjeux écologiques

Connaissez-vous Braw Haus ? Ce studio de création est spécialisé dans l’art numérique et la publicité expérimentale. Mais pas seulement : il accompagne aussi les marques de vêtements sur le web.3.(1) Explications avec sa co-fondatrice, Justine Vilgrain.   Comment participez-vous au renouveau des métiers de la mode ? Pour répondre à des consommateurs toujours plus connectés, nous aidons les marques à s’implémenter sur le web 3 via la digitalisation de tout leur univers, des campagnes publicitaires aux vêtements réalisés en 3D, en lien avec la blokchain, les NTF et le Metaverse.   Quels sont les nouveaux métiers qui émergent ? Dans le Metaverse, nous avons besoin de modélisateurs 3D, de développeurs, de chefs de projet studio 3D, … Ce sont souvent des extensions de professions qui existent déjà mais qui s’appliquent à la réalité virtuelle. Par exemple, nous avons des projets totalement NFT : nous venons de réaliser une curation en Irak pour le lancement d’une plateforme NFT.   Qu’apportez-vous à l’industrie de la mode ? En créant des collections complètes sur le Metaverse avant de les réaliser, Braw Haus favorise la frugalité dans un environnement où les enjeux écologiques sont prioritaires. Il s’agit d’être innovant sans renier la créativité. Je suis dyslexique(2) et le digital m’a ouvert un champ d’expressions infini. (1) Web3 renvoie à l’idée d’un Internet décentralisé et plus libre, indépendant des Etats comme des géants du numérique, tels que Google et Facebook. Source : Le Monde.  (2) Justine Vilgrain a fondé Certified Dyslexic et créé un tampon pour montrer cet handicap invisible.   Crédit photo : Justine Vilgrain

Recevez nos actualités et restez informés

s’inscrire à la lettre d’information

Découvrez en vidéo le savoir-faire français