Olivia Grégoire plaide pour une mensualisation des loyers commerciaux

22 avril 2024

Olivia GREGROIRE, ministre déléguée chargée des entreprises, du tourisme et de la consommation a réuni à Bercy ce 5 mars les patrons, les fédérations et les élus pour annoncer les premières mesures de simplification réglementaire pour les acteurs. Elle a appelé à une mensualisation du paiement des loyers commerciaux, pour soutenir la trésorerie des entreprises et demandé aux acteurs de trouver un accord sur cette mesure afin de correspondre à la réalité du commerce.
Ainsi, les mesures sont les suivantes :

  • suppression de l’autorisation préalable pour les commerces de moins de 300 mètres carrés en galerie marchande ou centre commercial pour ouvrir leurs portes mais seulement d’une déclaration certifiée par un bureau de sécurité, réduisant fortement le délai de quatre mois,
  • alignement des délais entre le permis de construire et l’autorisation d’exploitation commerciale,
  • suppression de l’autorisation pour la ventilation de droits commerciaux au sein de centres commerciaux.

D’autres propositions sont encore en attente de consensus ou ont été transmises à d’autres ministères, comme sur le sujet de l’ouverture dominicale, débattu avec le ministère du travail.

Des rapports seront remis par le CNC d’ici cet été sur les sujets de la fiscalité du commerce, de la transmission des points de vente, de la décarbonation et de la gouvernance locale du commerce.  Aucun accord n’a été trouvé concernant la taxe foncière réglée par les locataires.
Le sujet de l’intelligence artificielle sera examiné cette année, dans l’optique de partager des bonnes pratiques. Enfin, une journée sera dédiée également au commerce de centre-ville dans le but d’assurer plus de continuité entre la politique de l’Etat et l’animation commerciale sur place. Par ailleurs, une semaine des métiers du commerce est aussi en préparation.

Olivia Grégoire a également fait part de sa position concernant la réduction des délais de paiement à 30 jours envisagée par Bruxelles qu’elle juge « non acceptable » et rencontrera le commissaire européen, Thierry Breton, à Bruxelles au printemps pour en parler.

.
Partagez cet article sur :

/ Autres articles /

CARTOGRAPHIE DES FABRICANTS FRANÇAIS D’UNIFORMES SCOLAIRES

La Maison du Savoir-Faire et de la Création procède actuellement, avec le groupe de travail Réindustrialisation de l’UFIMH, à une cartographie des fabricants français qui participent ou souhaitent participer aux uniformes scolaires.   Celle-ci permettra :  
  • aux industriels d’être identifiés comme acteur de la fabrication des uniformes scolaires
  • d’aider les entreprises de répondre aux appels d’offres
  • aux collectivités de bien connaitre les ressources de fabrication dans leurs régions,
  • de valoriser la relation locale entre collectivités et fabricants sans intermédiaire.
Ceci afin de faciliter un projet industriel global, qui participe au dynamisme de l'économie locale et garantisse qualité et durabilité pour les familles, les élèves et les établissements scolaires.     Retrouver les professionnels de la Mode et de l’Habillement qui participent à la production d’uniformes scolaires grâce au nouveau critère de recherche « production pour les uniformes scolaires » de la plateforme de la Maison du Savoir-Faire et de la Création.

Etude Ipsos & COFREET : L’importance de l’entretien dans l’achat des vêtements de seconde main

La seconde main continue de gagner du terrain en France, en particulier concernant les produits textiles et d'habillement, auprès des consommateurs. Réalisée par IPSOS pour le COFREET, cette étude revient sur les attentes et les exigences des acheteurs français de vêtements de seconde main. Il en découle des résultats intéressants et que nous avons le plaisir de vous communiquer, notamment le fait que 71% des acheteurs de seconde main consultent souvent les informations présentes sur l’étiquette pour l’entretien de leurs vêtements d'occasion. Ces résultats confortent le fait que l’étiquette d’entretien doit être conservée tout au long de la vie du textile afin de garantir et faire perdurer son parfait état. En savoir plus.

Christophe Béchu lance la concertation des parties prenantes autour de la méthode de calcul de l’affichage environnemental des vêtements

Christophe BECHU, Ministre de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires, lance la concertation avec les parties prenantes autour de la méthode Ecobalyse pour évaluer le coût environnemental des vêtements. En impliquant activement les parties prenantes dans cette démarche, le Ministre vise à construire avec elles un système d’information transparent et fiable sur le coût environnemental des produits. Pour vous inscrire, connectez à l’adresse suivante : https://chat.ecobalyse.fr/login Calculateur Ecobalyse