Accélérateur Mode & Luxe : la 3ème édition est ouverte aux inscriptions

18 août 2022

Financé par le Gouvernement dans le cadre de France 2030, opéré par Bpifrance en partenariat avec le Comité Stratégique de la Filière Mode et Luxe et les CPDE*, le programme Accélérateur Mode & Luxe, 3ème promotion est ouvert aux candidatures depuis le 24 avril 2022 et sera lancé le 10 octobre 2022 avec 30 entreprises sélectionnées.

Le programme, co-financé par l’entreprise, les CPDE et BPI France, prendra la forme d’un accompagnement sur-mesure de 18 mois incluant jours de conseil, séminaires de formation collective avec l’ESCP et l’Institut français de la Mode et journées de rencontres filières pour développer des relations business durables avec l’écosystème.

 

Si vous êtes intéressé, consultez le lien BPI France ci-après Appel à candidatures pour intégrer l’Accélérateur Mode & Luxe 2 (bpifrance.fr)

*Comités de Promotion et de Développement Economique

Partagez cet article sur :

/ Autres articles /

Synthèse de l’étude réalisée par Première Vision et l’IFM : les consommateurs face à la mode éco-responsable.

L’enquête pilotée par Gildas MINVIELLE, Responsable de l’Observatoire Economique de l’IFM montre la solidité du marché de l’éco-responsabilité. En 2022, le prix se classe toujours en tête des critères indétrônables, suivi par la qualité pour les Européens et le confort pour les Américains. Dans les mois à venir, le premier frein pourrait être le prix. La matière est, quant à elle, perçue dans 3 pays sur 5 comme levier principal d’une mode plus responsable. Dans deux des pays étudiés, un article éco-responsable est d’abord produit localement. L’aspect prioritaire donné au développement durable dans leur communication ces dernières années semble avoir porté ses fruits. Le polyester, l’acrylique et le polyamide sont cités comme matières délétères pour l’environnement. Par contre, le lin et la laine, matières naturelles, ont la préférence et occupent les places du podium dans les cinq pays d’études devant la soie. La mode éco-responsable a donc devant elle un grand challenge d’information. Retrouvez l’étude sur le site de Première Vision :   Étude Première Vision x IFM : Les consommateurs face à la mode éco-responsable - Première Vision (premierevision.com) Replay de la conférence de Gildas Minvielle sur les résultats de l’étude IFM-Première Vision : Talk - Quelles matières pour un produit de mode éco-responsable ? - Première Vision (premierevision.com)

Le guide et recommandations des acheteurs publics textile-habillement-chaussure vient de paraître

Le rapport « Relocalisation et Mode durable » réalisé par le Comité Stratégique de Filière Mode et Luxe, avec la participation de la FACIM, les institutions, la Maison du Savoir Faire et de la Création, l'UFIMH et les entreprises du Textile, Habillement, Cuir, souligne l’importance de la commande publique comme levier de compétitivité et outil de relocalisation. Ce guide, destiné aux acheteurs publics, intègre 14 recommandations concrètes pour les guider dans la rédaction de leurs appels d’offres (cahier des clauses techniques, règlement de la consultation, critères d’attribution, seuils de critères techniques). Toutes les clés leur sont données pour faire en sorte que la production française soit favorisée en respectant le code de la fonction publique.   Lien : https://www.dropbox.com/scl/fo/d4tn8c631u37wi6lifjda/h?dl=0&rlkey=8kydfcc7hxzscyx6v2t32lvev

Yann Rivoallan élu Président de la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin

Lors de son Assemblée Générale du 23 juin dernier à La Caserne, la Fédération Française du Prêt-à-Porter Féminin a élu Yann RIVOALLAN à la présidence pour trois ans. Co-fondateur en 2008 de la société The Other Store, rebaptisée The OZ, spécialisée dans le e-commerce pour les marques de mode, il créé récemment une deuxième entreprise, Everywhere Anytime, qui explore de nouveaux formats digitaux pour la formation des professionnels. Monsieur RIVOALLAN entend poursuivre le travail de modernisation de son prédécesseur en fixant ses priorités autour de la RSE, l’international et l’omnicanallité. Il entend digitaliser la Fédération et ses actions pour développer les relations avec ses membres, rassembler les acteurs du secteur via des rencontres physiques et virtuelles et amplifier la coopération dans le but de trouver des solutions pour accélérer la croissance responsable des adhérents. Il sera accompagné dans sa mission à la Fédération de trois Vice-Présidents : Sophie PINEAU, Alain SARFATI, Hervé COULOMBEL et de Eric SPRUNG au poste de Trésorier.