Lettre ouverte aux entreprises du secteur

4 décembre 2022

L’UFIMH pleinement investie dans l’élan de solidarité nationale et mobilisée pour la défense de toutes nos entreprises.

La crise sanitaire que nous vivons est terrible et entraînera de nombreuses répercussions économiques et sociales pour toutes les sociétés de notre écosystème : nos marques, nos créateurs, nos fabricants, etc… nous obligeant à réfléchir à un futur différent.

Dans cette période si difficile et délicate, jamais connue dans notre histoire récente, nous revenons à l’essentiel et nos instances reprennent toute leur importance, leur légitimité et leur utilité.

Solidarité nationale

L’UFIMH a été au cœur de l’action menée par le Comité Stratégique de Filière Mode & Luxe, qui a permis de fabriquer en France 500 000 masques par jour et 4 millions de masques à ce jour. Nos entreprises d’un élan unanime et solidaire auront révélé auprès des pouvoirs publics et du grand public toute leur agilité et leurs ressources vives en transformant leurs capacités de production : d’un montage de veste de Haute Couture en 180 minutes, nos couturières se sont mises à réaliser des millions de masques réalisés en 2 minutes de montage.

Made In France sort grandi de cette crise du Covid-19 et les félicitations sur les réseaux sociaux en sont la preuve.

Un nouveau défi nous attend maintenant désormais avec la fabrication en France mais également dans les pays limitrophes des sur-blouses pour le personnel soignant vue l’ampleur gigantesque des besoins des établissements de santé.

Cette fabrication dans nos ateliers français, que l’on pensait encore irréalisable il y a un mois, peut nous ouvrir de bien belles perspectives d’avenir.

Nous avons une occasion unique de réinvestir nos bureaux d’Etudes et des Méthodes, de repenser nos métiers, d’agir en collectif et de nous réinventer aidés par les moyens numériques actuels.

Si nous sommes capables de produire des masques en quelques semaines en réadaptant nos outils de production et nos process de fabrication, nous sommes capables de produire à nouveau de la Mode en France de façon économique, durable et agile.

Défense de nos entreprises

L’UFIMH, en étroite relation avec les Fédérations et les syndicats régionaux, se mobilise tous les jours pour répondre aux besoins des entreprises de notre secteur afin d’apporter des solutions pragmatiques ou des réponses juridiques et sociales.

Également, nos instances ont des liens réguliers avec les Ministères pour demander des mesures d’assouplissement complémentaires.

Des mesures fortes ont été prises par le Gouvernement pour aider les entreprises à faire face à cette situation mais nous pensons que ces mesures risquent d’être insuffisantes pour permettre à toutes les entreprises de traverser la crise.

C’est pourquoi nous avons adressé le 2 Avril 2020 au Ministère de l’Economie et des Finances un courrier demandant que d’autres mesures indispensables soient prises afin d’assurer leur survie :

1. Report du début des soldes au 15 juillet (pour 6 semaines),

2. Annulation totale des charges sociales et fiscales pour les TPE/PME (pour la période de confinement),

3. Prise en charge par les assurances des pertes d’exploitation des entreprises ayant été contraintes par les pouvoirs publics de fermer des commerces en raison du confinement,

4. Prise en compte des entreprises ayant des plans de continuation, sans conditions, dans le plan de soutien bancaire,

5. Annulation des loyers commerciaux par les grands bailleurs pour la période de confinement,

6. Intervention pour assouplir la réglementation en vigueur et utiliser différemment les fonds de formation professionnelle existants pour éviter du chômage technique et faire progresser le savoir-faire dans nos ateliers pendant cette période de crise.

Ces demandes ont été entendues et devraient recevoir une réponse au moins partiellement dans les prochaines semaines.

Enfin, avec les boutiques fermées, déjà pénalisées par la crise des gilets jaunes et les mouvements sociaux, les salons repoussés ou annulés, cette période s’annonce particulièrement difficile pour nos marques pour les années 2020 et 2021.

Une cellule de crise a été actionnée au sein de nos instances avec beaucoup de compétences et de motivation pour essayer de trouver des moyens alternatifs aux salons pour la présentation des collections et permettre la vente des produits.

Sachez que l’UFIMH, les Fédérations et les syndicats régionaux sont très mobilisés et se battent aux cotés de nos entreprises.

 

Marc Pradal

Président UFIMH

Partagez cet article sur :

/ Autres articles /

Conversations Mode : le nouveau rendez-vous des professionnels de la mode avec Bpifrance

Le Hub Bpifrance, sis au 8, boulevard Haussmann à Paris, accueillera dans l'après-midi du 15 novembre le nouveau rendez-vous «Conversations Mode».   Organisé de 13h30 à 20h30 par les divers programmes d'incubation et d'accélération de la filière mode et luxe, l'événement s'adresse aux entrepreneurs et dirigeants de marques de mode, avec pour objectif de valoriser les initiatives de filière en termes d'accompagnement.   Le rendez-vous est co-organisé par la CCI Paris Ile-de-France, Au-delà du cuir,Maisons de mode, la Fédération du prêt-à-porter féminin, la Ville de Paris, le Bureau du design, de la mode et des métiers d'art, l'Institut français de la mode et la Fédération de la haute couture et de la mode. Le tout en partenariat avec Bpifrance.   Lien Fashionnetwork : "Conversations Mode", le nouveau rendez-vous des professionnels de la mode avec Bpifrance (fashionnetwork.com)

Votez pour les Trophées européens de la mode circulaire#2»

Vous rêvez d’une autre mode ? Votez ! Soutenez vos 3 projets favoris parmi les 15 finalistes en compétition pour gagner les Trophées européens de la mode circulaire #2 ! Une excellente manière d’encourager les entreprises de la filière mode et habillement qui réduisent l’impact de leurs activités sur l’environnement et la société. Les Trophées sont organisés par la Métropole Européenne de Lille en partenariat avec l’ADEME, la Région Hauts-de-France, l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai et REV3. Votez jusqu’au 16 novembre sur www.modecirculaire.com Cérémonie de remise des prix le 18 novembre à 18h30 au Théâtre du Nord (Grand Place à Lille).

La diversification gagnante de Confection des Deux Sèvres

Les origines de la société Confection des Deux Sèvres remontent à 1927 avec la création de la manufacture de vêtements KIDUR. Jusqu’alors spécialisée dans la chemise sur mesure, C2S a récemment étoffé ses savoir-faire en déclinant ses fabrications à destination du prêt à porter féminin et des maisons françaises de luxe. Depuis 2018, C2S renoue avec sa marque historique déposée en 1935, www.kidur.fr. Kidur propose sur son site internet son vestiaire de pièces masculines toutes faites à Courlay : Chemises, Vestes, Blousons et Chinos. Et bientôt à la distribution avec une sélection de partenaires et sa première boutique en propre qui ouvre ses portes à Bordeaux, dans le quartier historique le 5 Novembre 2022. Pour appuyer cette diversification et sa croissance C2S est accompagnée par un cabinet spécialisé dans la performance industrielle jusque fin 2023. En parallèle sont conduites des opérations de recrutement et de formation des équipes techniques.