Nous avons TOUS un pouvoir d’action sur la mode responsable

7 octobre 2022

La qualité environnementale a un prix. Il passe par la mutation de tous les acteurs de la chaîne de valeur du secteur Textile-Habillement. Ainsi, pour répondre aux enjeux RSE (décarbonation de l’industrie, meilleure utilisation des ressources) et au besoin de transparence sur l’origine des vêtements, de nouvelles compétences sont nécessaires au sein de nos entreprises. L’extension de nos marchés dans la réalité virtuelle nécessite également de l’expertise 3D dans les équipes.

 

La traçabilité est notre chantier prioritaire pour mesurer l’empreinte de chaque vêtement et chercher les moyens de nous améliorer. Cela commence par le réemploi des fibres qui nécessite de concevoir des produits facilement recyclables, d’où l’importance de l’écoconception. C’est très vertueux, mais cela appelle aussi une réflexion nouvelle car la mode durable et responsable impose des contraintes (limitation des couleurs, qualité des fibres, réparabilité…) qui ne doivent pas restreindre la créativité. Bien au contraire ! Nous imaginons aisément les nouveaux créatifs dotés d’un parcours en design et d’une culture RSE.

 

Enfin, l’utilisation du produit est elle-même en train d’évoluer avec la possibilité de louer un vêtement quand nous en avons besoin. Ou alors, si nous craquons pour un nouvel article, c’est pour l’insérer dans le circuit de la seconde main dès que nous l’avons assez vu. En terme d’usage, les marques parlent aujourd’hui d’expérience plutôt que de nouveauté. Les stratégies omnicanales nécessitent de former les équipes en place et les compétences transverses se développent.

 

Pour tous ces nouveaux aspects, nous avons besoin d’experts RSE, juridiques, stylistiques, digitaux…. qui doivent concevoir les produits ensemble pour prendre le train de la durabilité. La traçabilité, la blockchain, les scores… sont les outils de demain pour permettre aux marques d’être irréprochables aux yeux du consommateur. Au final, c’est bien lui qui aura le dernier mot.

Sylvie CHAILLOUX
Présidente de l’UFIMH

Partagez cet article sur :

/ Autres articles /

La diversification gagnante de Confection des Deux Sèvres

Les origines de la société Confection des Deux Sèvres remontent à 1927 avec la création de la manufacture de vêtements KIDUR. Jusqu’alors spécialisée dans la chemise sur mesure, C2S a récemment étoffé ses savoir-faire en déclinant ses fabrications à destination du prêt à porter féminin et des maisons françaises de luxe. Depuis 2018, C2S renoue avec sa marque historique déposée en 1935, www.kidur.fr. Kidur propose sur son site internet son vestiaire de pièces masculines toutes faites à Courlay : Chemises, Vestes, Blousons et Chinos. Et bientôt à la distribution avec une sélection de partenaires et sa première boutique en propre qui ouvre ses portes à Bordeaux, dans le quartier historique le 5 Novembre 2022. Pour appuyer cette diversification et sa croissance C2S est accompagnée par un cabinet spécialisé dans la performance industrielle jusque fin 2023. En parallèle sont conduites des opérations de recrutement et de formation des équipes techniques.

Crise de l’énergie : Euratex alerte sur les faillites et les délocalisations hors Europe.

Depuis un an, la crise de l’énergie, que la guerre en Ukraine est venue renforcer suite aux menaces d’approvisionnement en gaz de la Russie, entraîne des surcoûts impossibles à répercuter sur les consommateurs. Le Président d’Euratex, Alberto PACCANELLI, demande qu’un plafonnement du prix du gaz à 80 euros mégawatt-heure soit instauré pour réduire les écarts de prix avec les concurrents étrangers. Un soutien doit être apporté aux entreprises afin d’éviter les faillites et les délocalisations hors d’Europe.   Lien Fashionnetwork : Crise de l'énergie: après les faillites, le textile européen redoute les délocalisations (fashionnetwork.com)

Accélérateur Mode & Luxe : la 3ème édition est ouverte aux inscriptions

Financé par le Gouvernement dans le cadre de France 2030, opéré par Bpifrance en partenariat avec le Comité Stratégique de la Filière Mode et Luxe et les CPDE*, le programme Accélérateur Mode & Luxe, 3ème promotion est ouvert aux candidatures depuis le 24 avril 2022 et sera lancé le 10 octobre 2022 avec 30 entreprises sélectionnées. Le programme, co-financé par l’entreprise, les CPDE et BPI France, prendra la forme d’un accompagnement sur-mesure de 18 mois incluant jours de conseil, séminaires de formation collective avec l’ESCP et l’Institut français de la Mode et journées de rencontres filières pour développer des relations business durables avec l’écosystème.   Si vous êtes intéressé, consultez le lien BPI France ci-après Appel à candidatures pour intégrer l’Accélérateur Mode & Luxe 2 (bpifrance.fr) *Comités de Promotion et de Développement Economique