Avent … une re-définition de la responsabilité élargie de nos filières (Part.2)

22 avril 2024

Nouveaux enjeux, nouvelles règles : le cahier des charges REP (responsabilité élargie du producteur ) textile pour l’habillement, le linge de maison, la chaussure… est paru !

Sylvie CHAILLOUX, Présidente de l’UFIMH et du GFF

Comme d’autres « metteurs en marché » de première importance, les producteurs d’habillement, linge de maison, chaussures participent aux évolutions que les consommateurs appellent de leurs vœux (cf notre « épisode » précédent) ; de leur conception à leur « fin de vie » (après plusieurs vies de préférence !), nos filières doivent tenir bien des promesses… Cette responsabilité n’est pas récente, mais elle prend une dimension nouvelle en phase avec la société, de plus en plus exigeante en la matière.

Eco-conception, traçabilité, mode circulaire… : vivement 2023.

A l’UFIMH, avec d’autres fédérations et associations professionnelles, nous représentons près de 80% du marché. Attachés à ce qu’il n’y ait pas « tromperie sur la marchandise », nous expérimentons une méthode d’étiquetage réaliste, à une échelle significative. A vos agendas : en janvier, nous vous livrerons ici des résultats « grandeur nature » (à suivre dans un prochain épisode). Cet affichage est parfaitement cohérent avec le nouveau cahier des charges REP publié au JORF n°0273 du 25 novembre 2022.

Pour résumer, en quelques slides :

En bref :

  • à travers ce cahier des charges révisité, écoconception, traçabilité réparation font figure de valeurs montantes. Bonus financiers à la clé. Autrement dit des « primes » sont prévues, elles serviront à « moduler » l’écocontribution due par chaque metteur en marché.
  • Inciter les détenteurs de vêtements à les faire réparer, chez un professionnel agréé, voilà qui est inédit en France :

Une prime à la « durabilité » indexée sur le nombre de pièces mises sur le marché : 0,70€ pour les 100 000 pièces, un montant de référence divisé par 10 au-delà. Message reçu : faire rimer durabilité et quantité ? C’est passé de mode, assurément. La fin de la « mode éphémère » est d’ailleurs dans le viseur de la Commission européenne  EUGreenDeal

Pour tout savoir sur la loi AGEC : rendez-vous sur le site de Refashion notre éco-organisme depuis 2009 (ex-EcoTLC), en lice pour le renouvellement de son agrément

 

.
Partagez cet article sur :

/ Autres articles /

CARTOGRAPHIE DES FABRICANTS FRANÇAIS D’UNIFORMES SCOLAIRES

La Maison du Savoir-Faire et de la Création procède actuellement, avec le groupe de travail Réindustrialisation de l’UFIMH, à une cartographie des fabricants français qui participent ou souhaitent participer aux uniformes scolaires.   Celle-ci permettra :  
  • aux industriels d’être identifiés comme acteur de la fabrication des uniformes scolaires
  • d’aider les entreprises de répondre aux appels d’offres
  • aux collectivités de bien connaitre les ressources de fabrication dans leurs régions,
  • de valoriser la relation locale entre collectivités et fabricants sans intermédiaire.
Ceci afin de faciliter un projet industriel global, qui participe au dynamisme de l'économie locale et garantisse qualité et durabilité pour les familles, les élèves et les établissements scolaires.     Retrouver les professionnels de la Mode et de l’Habillement qui participent à la production d’uniformes scolaires grâce au nouveau critère de recherche « production pour les uniformes scolaires » de la plateforme de la Maison du Savoir-Faire et de la Création.

Etude Ipsos & COFREET : L’importance de l’entretien dans l’achat des vêtements de seconde main

La seconde main continue de gagner du terrain en France, en particulier concernant les produits textiles et d'habillement, auprès des consommateurs. Réalisée par IPSOS pour le COFREET, cette étude revient sur les attentes et les exigences des acheteurs français de vêtements de seconde main. Il en découle des résultats intéressants et que nous avons le plaisir de vous communiquer, notamment le fait que 71% des acheteurs de seconde main consultent souvent les informations présentes sur l’étiquette pour l’entretien de leurs vêtements d'occasion. Ces résultats confortent le fait que l’étiquette d’entretien doit être conservée tout au long de la vie du textile afin de garantir et faire perdurer son parfait état. En savoir plus.

Christophe Béchu lance la concertation des parties prenantes autour de la méthode de calcul de l’affichage environnemental des vêtements

Christophe BECHU, Ministre de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires, lance la concertation avec les parties prenantes autour de la méthode Ecobalyse pour évaluer le coût environnemental des vêtements. En impliquant activement les parties prenantes dans cette démarche, le Ministre vise à construire avec elles un système d’information transparent et fiable sur le coût environnemental des produits. Pour vous inscrire, connectez à l’adresse suivante : https://chat.ecobalyse.fr/login Calculateur Ecobalyse